L’urbanisme à CHAMPEAUX est soumis au Plan Local d’Urbanisme (PLU).
Les permis de construire sont instruits par les services compétents de la DDT (ex DDE) puis des Bâtiments de France. Leurs avis sont incontournables. Les demandes de travaux sont instruites par l’adjoint au maire délégué à l’urbanisme puis soumises aux Bâtiments de France. Enfin, ces deux procédures sont présentées au comité consultatif des travaux.
Écrire que le maire attribue les permis de construire par amitié ou intérêt personnel n’a aucun sens, révèle d’une méconnaissance complète des procédures et va engager son auteur à s’expliquer.

Chers Campéliens, Nous travaillons avec Yves LAGÜES-BAGET depuis 2001 au sein du comité consultatif des travaux et de l’eau. Nous sommes outrés des propos qui sont tenus dans le dernier tract de Mme OUDIN. En effet, nous avons toujours été consultés sur les demandes de permis de construire et de travaux et nous témoignons que notre Maire n’a jamais favorisé qui que ce soit. Par ailleurs, c’est notre commission qui a insisté, contre l’avis du Maire, pour la réalisation des rues du Cloître et St Léonard en priorité.

Marc RIVIÈRE Denis MASSON

La politique s’invite à CHAMPEAUX !

M. THIERIOT, suppléant UMP de notre député, s’invite dans le débat des municipales et apporte son soutien à Mme OUDIN !
À mon collègue Maire de Beauvoir et vice-Président de notre intercommunalité, je veux dire que son intrusion dans les affaires Campéliennes est un manque flagrant de savoir-vivre ! Je pensais que nous étions soumis à un devoir de réserve envers nos collègues … La politique, pratiquée comme ça, perd toutes ses valeurs. Ces méthodes et d’autres alimentent, sans nul doute, la défection citoyenne pour la chose politique.

Je veux aussi lui dire que j’ai des convictions politiques, certes, mais que je n’en ai jamais fait état à CHAMPEAUX. La liste dont je fais partie est composée de Campéliens de droite et de gauche et personne ne pourra dire le contraire.
Les bonnes volontés sont rares et elles ne sont ni de droite, ni de gauche. Il serait suicidaire de s’en passer ! En ce qui me concerne, j’en suis convaincu.
Par contre, la liste adverse, elle, qui crie haut et fort ne pas faire de politique politicienne, a recours à des soutiens de l’assemblée nationale ! Un mensonge et une tromperie de plus, si vous en doutiez.

Je veux encore dire à M. THIERIOT qu’il se trompe dans les compétences de notre intercommunalité. La CCBC dispose bien de la compétence Tourisme et ça a été d’ailleurs un de mes arguments que j’ai fait valoir auprès des financeurs publics afin d’obtenir 90% de subvention pour les travaux de la Collégiale … révisez nos statuts M. THIERIOT. À votre décharge, c’est vrai qu’on vous y voit peu !
Nous étions beaucoup moins nombreux pour aller chercher ces subventions que pour en revendiquer la paternité aujourd’hui.

Ainsi va la mauvaise foi … à bon entendeur …

Yves LAGÜES-BAGET