Notre village est, selon elle, défiguré par notre politique de développement raisonné. Ce mot est lourd de sens et Mme OUDIN use de termes excessifs faute de vous donner des exemples, des faits. Fait-elle référence au nouveau lotissement de la Collégiale, contre lequel elle s’est battue férocement, jusqu’à interpeller le Préfet ? Ou bien, peut-être que nos façades ne sont pas à son goût ? Posez-lui la question, seule Mme OUDIN pourra vous apporter des précisions. 

Nous déplorons l’inondation dont a été victime un couple de Campéliens, due à une pluie centenaire d’une rare violence, voici plusieurs années. Une étude a été menée, dans les semaines qui ont suivi et a démontré que le dimensionnement du réseau communal est correct et qu’à moins de travaux gigantesques, reprenant l’ensemble du réseau, ces phénomènes très exceptionnels peuvent causer des préjudices. Interpellé par ce dramatique évènement (renouvelé à deux reprises en 15 ans), notre PLU s’est inspiré de l’expérience de nos prédécesseurs qui déconseillaient fortement la construction de sous-sols, compte tenu de la qualité des sols et de la faible pente de notre village en général. Mme OUDIN aurait donc oublié les conseils municipaux qui y ont été consacrés ?

Nous aurions réalisé un mauvais raccordement de la nouvelle station d’épuration ? De quoi parle-t-elle ? Il y a effectivement eu deux dysfonctionnements qui n’ont rien à voir avec la nouvelle station d’épuration. Un premier problème situé après la station d’épuration : des racines avaient obstrué une canalisation et mis en charge le réseau. Puis, une canalisation cassée au droit de la plateforme pétrolière, toujours après la station d’épuration. La société VERMILION, suite à une inspection télévisée exigée par la commune, prendra à sa charge les frais de remise en état. Un riverain, victime épisodique de ces désagréments, est tenu régulièrement informé de la situation. Mme OUDIN aurait-elle été mal informée ? À propos de la sécurité routière, la vente en 2002 d’un pavillon communal a effectivement permis l’aménagement de 3 entrées de notre village, validées par le conseil général, pour plus de 300 k€. Toutes les communes de France sont confrontées à ce problème. Bien sûr, nous avons tous des solutions radicales pour faire ralentir les véhicules mais celles-ci se heurtent à des réalités qui pourraient rapidement devenir insupportables au quotidien. En effet, ces aménagements ne doivent pas causer de nuisances pour les riverains et notamment le bruit engendré par des dos d’ânes, par exemple. De plus, les normes et les réglementations sont nombreuses, complexes, délicates et souvent incompatibles avec les objectifs à atteindre. Mme OUDIN le sait mais préfère, élections obligent, surfer sur la vague du populisme en occultant volontairement les nombreux débats auxquels elle a participé en conseil municipal sur ce sujet.

Des aménagements, datant de 10 ans, seraient à refaire ? S’il reste beaucoup à faire, nous ne voyons pas d’aménagements de cette époque à refaire. En fait, Mme OUDIN ne vous dit ni quoi ni où ! Elle reste dans le vague …

Nous n’avons jamais revendiqué que tout était parfait, loin de là ! Parce que les finances ne sont pas inépuisables, parce que les temps économiques ont été meilleurs, nous travaillons collectivement à établir des priorités, c’est notre responsabilité et nous l’assumons. C’est pourquoi les trottoirs donnant accès à notre école ont été élargis pour la sécurité des déplacements de nos enfants, qu’ils viennent de la rue de la Ferronnerie, de la rue de la Libération, de la ruelle du Fossé Maçon, de la rue Ste Fare ou du Centre. Nous expliquons toujours ce que nous ne pouvons pas réaliser.

Tiens la Collégiale, il y avait longtemps … la couverture de la nef de la Collégiale a été reprise, alors de quoi parle-t-elle, elle qui a été associée au suivi des chantiers ? Mme OUDIN manque-t-elle encore de mémoire ? Heureusement, les suivis de chantiers et les photos de sa présence sur place pourront lui redonner cette mémoire qui lui fait défaut ... Concernant le petit foyer, Mme OUDIN n’a rien suivi du conseil consacré à la présentation des travaux, à moins qu’elle n’ait été encore absente. Pas de remplacement des fenêtres ? Une partie va l’être. Quant à l’accessibilité du local, elle est prévue depuis le début du projet. Comment pourrait-il en être autrement ?

À propos des cambriolages, nous avons saisi les autorités sans attendre et vous avez pu en prendre connaissance sur notre bulletin municipal. Contrairement aux allégations de Mme OUDIN, nous avons consacré beaucoup de temps à rencontrer les différentes autorités de MORMANT et MELUN pour réclamer des renforts et ceux-ci n’ont pas tardé. C’est ce qu’on est en droit d’attendre des élus. Le Maire n’est pas allé à la rencontre de toutes les victimes mais de quelques-unes d’entre vous, d’autres sont venues le trouver. Mme OUDIN ne le savait sans doute pas ?

Concernant nos loisirs à CHAMPEAUX, le nombre de manifestations qui vous sont offertes sont stables depuis des années, soit une trentaine par an. Elles sont le fruit du travail de nos bénévoles, toutes associations confondues. Mme OUDIN n’y participe pas et c’est son droit mais se positionne, malgré tout, en donneuse de leçon. Qu’a-t-elle organisé, proposé ou soutenu durant ces années ?

Notre action sociale ne ferait pas son travail ? Nous sommes fiers de notre action sociale et nous vous invitons à relire notre bilan/programme et à apprécier les faits. Nous vous invitons à regarder aussi ailleurs et vous verrez que peu de communes appliquent le quotient familial à la cantine, facilitent l’accès à des activités via le passeport jeunes, participent financièrement au portage de repas, réalisent un bilan social chaque année, etc. De quelle action sociale Mme OUDIN se revendique-t-elle ?

La gestion de la commune se verrait attribuer une note de 6/20 selon le site Internet référencé par Mme OUDIN. Elle, qui prétend accéder aux responsabilités, ne serait tout de même pas tombée dans le piège de ces sites qui présentent des ratios et des comparaisons qui n’ont aucun sens ? En effet, la note prend en compte les dépenses des communes sans en déduire les aides ou subventions. Certes, Champeaux a investi (restauration de la collégiale, travaux de voirie, micro-crèche…) mais ces dépenses ont été largement subventionnées, plus de 80% en moyenne, et donc n’ont que très peu reposé sur l’imposition locale, comme on voudrait vous le faire croire ! Quant à notre endettement à ce jour, il y a 2 emprunts en cours sur le budget communal pour un capital restant dû de 173 000€, ce qui représente ½ année d’imposition. Notre endettement reste donc très faible. Ces emprunts ont complété le financement des aménagements de la rue Raoul Coutant et des rues du Cloître, Ste Fare et St Léonard

La démocratie serait en danger à CHAMPEAUX ? Si notre Maire était le despote qu’elle décrit, alors pourquoi les commissions seraient-elles ouvertes aux Campéliens ? Pourquoi des colistiers de Mme OUDIN ont-ils été invités, par lui, à travailler à l’atelier emploi et à la commission d’accessibilité, notamment ? Pourquoi un autre de ses colistiers aurait-il déclaré en conseil municipal qu’il tenait à préciser avoir pu s’exprimer en toute liberté au sein de la commission subventions aux associations ? Pourquoi notre Maire aurait-il proposé à Mme OUDIN d’être le rapporteur d'une commission pour laquelle elle était volontaire et récemment encore de siéger au Syndicat Départemental d’Électrification, poste stratégique, pour représenter notre commune ? Pourquoi donnerait-il la parole au public à la fin de chaque conseil ? Pourquoi notre Maire aurait-il invité les Campéliens à une dizaine de réunions de quartier ? Pourquoi aurait-il décidé de ne pas participer à la « commission communication » laissant ainsi toute latitude et liberté à ses membres ? Pourquoi aurait-il été à l’initiative du référendum sur le projet éolien ? Pourquoi organiserait-il la consultation de tous les riverains sur les projets de voirie ? Pourquoi aurait-il proposé et animé une réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires ? Pourquoi donnerait-il la responsabilité de véritables compétences à ses adjoints ou conseillers ?

Mme OUDIN use, une nouvelle fois, d’une vieille technique, bien connue, qui consiste à se faire passer pour la victime de la majorité en place.

Enfin et concernant les indemnités des élus, ils perçoivent tous le même montant depuis 2002 ! Sauf le Maire qui a vu ses indemnités légèrement baisser depuis une dernière réforme. Mme OUDIN, Maire pendant un an, percevait, elle aussi intégralement ses indemnités, nous pensons qu’il est nécessaire de le préciser.

La liste « VIVRE À CHAMPEAUX ENSEMBLE » va à l’essentiel, dans l’intérêt général et pense à l’avenir. .