Bilan issu du projet que nous avons respecté et nouveaux projets


Les finances


Le bilan :

Durant ces 6 dernières années, nous avons dû faire face à la baisse des revenus du pétrole et à une forte augmentation des charges de notre regroupement pédagogique, essentiellement due à la nouvelle cantine scolaire. Cependant, nous avons tout particulièrement veillé à ne pas trop augmenter les recettes fiscales. Le conseil a voté une seule augmentation de 4,85% en 2011. Parce que les recettes fiscales sont nos impôts, nous avons recherché tous les moyens de financement possibles et nous n’avons jamais cessé d’optimiser les coûts de fonctionnement, en veillant à ne pénaliser ni le service public, ni l’avenir de notre village. Cette fine gestion des moyens budgétaires nous a permis de réaliser les investissements nécessaires et de qualité que nous détaillons plus loin.

Nous avons investi pour notre village 1,2 M€ dont 850 K€ de subventions !

Ces investissements ont pu être réalisés grâce aux subventions que nous avons sollicitées, par le biais de l’autofinancement issu de notre gestion saine et anticipée et par un complément d’emprunt très limité.

À fin 2013, notre commune a un endettement de 173 K€. Ce montant représente ½ année de recettes fiscales, soit un niveau très faible permettant ainsi d’envisager de nouveaux projets.


Notre projet :

Nous poursuivrons cette gestion rigoureuse en nous assurant que chaque euro dépensé le sera utilement. Cependant, nous ne manquerons pas de faire les investissements nécessaires pour permettre la modernisation et la réhabilitation des infrastructures utiles aux Campéliens (voirie, bâtiments, espaces verts).

Nous nous efforcerons de trouver les meilleures sources de financements possibles pour nos investissements.

 

 

Le patrimoine


Le bilan :

La Collégiale a connu, en 6 ans,deux phases de restauration qui auront duré plus de 2 ans pour un coût total supérieur à 600 000 €. Nous n’avons pas ménagé nos efforts et nous avons obtenu plus de 90% de subventions. Aujourd’hui, notre beau monument se redécouvre. On lui devait bien ça !

Un projet d’envergure et répondant à une réelle et forte demande a été décidé : une micro-crèche. Elle accueille une dizaine d’enfants à l’ancienne maternelle rénovée, rue Sainte-Fare. Là encore, plus de 150 000 € de travaux, aidés à 80% !

Nous devons la réussite de ce projet à nos aînés qui ont bien voulu emménager au Petit Foyer. Pour améliorer leur confort, nous avons engagé des travaux conséquents d’environ 15 000 € et obtenu une aide de 50% auprès de notre Sénateur-Maire de Nangis, M. BILLOUT.


Notre projet :

Nous poursuivrons nos actions de mise en valeur de la Collégiale.

Nous veillerons à ce que nos élèves disposent de locaux scolaires modernes et adaptés. Pour nos associations, nous pérenniserons la mise à disposition du patrimoine communal.

 

Par ailleurs, nous envisageons les opérations suivantes :

 


  1. Le remplacement des huisseries de la Campélienne.
  2. La création d’un parking pour la Campélienne, destiné à garantir une meilleure sécurité pour tous.
  3. L’aménagement d’une aire de jeux adaptée, à proximité du plateau polyvalent.
  4. L’aménagement d’un columbarium au cimetière.

collegiale

MC900199228[1]Nos écoles


Le bilan :

La solidarité des 3 communes et de leurs délégués au sein de notre RPI n’est plus à démontrer. L’environnement scolaire est un souci permanent avec pour objectif le bien-être des élèves. De la fiabilité des transports à la qualité des repas servis au restaurant scolaire, des garderies du matin aux études surveillées du soir, du soutien aux projets scolaires à l’écoute des enseignants, le temps est à l’action pour sans cesse s’adapter et évoluer dans un environnement toujours plus exigeant et complexe. 

Notre projet :

Nous poursuivrons nos efforts dans la continuité de notre bilan. La réforme des rythmes scolaires bien que complexe reste un défi à relever. Suite à la réunion publique que nous avons organisée en décembre, nous travaillons actuellement sur cette réforme. Nous étudierons avec les enseignants et les parents d’élèves, au sein du RPI, toutes les solutions pour rendre l’environnement scolaire plus performant, bénéfique aux élèves et correspondant aux attentes de tous les acteurs. 

 classe

L’eau

Le bilan :

Nous captons l’eau dans la nappe du Champigny puis, débarrassée de ses pesticides par une usine de filtration, nous la livrons chez vous. Notre délégataire (Veolia) a la charge de toutes ces opérations et en garantit la sécurité. Nous veillons à ce que l’eau distribuée soit toujours d’excellente qualité, comme vous le constatez sur les rapports de l’agence régionale de santé joints à vos factures.

Les eaux usées sont traitées grâce à une station d’épuration écologique -mise en service en 2009- pour être rejetées, dépolluées, dans le ru d’Ancœur.

Les coûts, ainsi maîtrisés, font du prix de l’eau au robinet l’un des moins chers du département.

Le remplacement de nos branchements en plomb était obligatoire avant la fin 2013, pour des raisons de santé publique. C’est chose faite depuis quelques mois et cela a coûté 260 000 € à la commune, aucune aide n’étant proposée. Enfin, nous avons aménagé un point de défense incendie à l’ancienne station d’épuration.


Notre projet :

2014 est une année importante. Bientôt à terme du contrat qui nous lie avec Veolia, nous aurons à mettre en concurrence les différents prestataires pour la distribution de l’eau potable. Une étape capitale que des élus expérimentés et soucieux de l’impact sur notre facture d’eau pourront appréhender.

Nous pérenniserons l'aide aux particuliers qui se raccorderont au réseau d’assainissement, à hauteur de 35%, pour la partie des travaux réalisés sur le domaine public.  

Nous défendrons également notre autonomie à un moment où celle-ci pourrait être remise en cause, notamment avec les projets de transferts de compétences communales vers les intercommunalités qui pourraient nous être imposés.


L’intercommunalité

Le bilan :

Véritable outil au service des communes, la communauté de communes de la Brie Centrale est composée de 8 villages (Andrezel, Argentières, Beauvoir, Champdeuil, Champeaux, Fouju, Verneuil l’Étang et Yèbles). Nous avons travaillé à la mise en place du portage de repas à domicile, du voyage annuel ados, d’un réseau efficace de 4 bibliothèques. Les jeunes Campéliens bénéficient du centre de loisirs de Verneuil et de ses nombreuses activités. Obligation légale, le service public d’assainissement non collectif est à la disposition des habitants non raccordés à un réseau collectif.

 

Notre projet :

Nous veillerons au bon fonctionnement des compétences actuelles et nous développerons d’autres projets en veillant à ne pas alourdir nos impôts. Nous défendrons les intérêts ruraux de nos villages en nous positionnant, par exemple, contre la volonté de l’État de regrouper d’autorité les intercommunalités. Nous revendiquons l’idée que les élus décident de la pertinence du regroupement des intercommunalités et, si cela ne suffit pas, nous organiserons un référendum où vous serez invités à donner votre avis.


L’action sociale / Les solidarités


Le bilan :

L’action sociale développée par le CCAS s’appuie sur l’analyse annuelle des besoins sociaux de la population et a permis :

  • le maintien à domicile des personnes âgées (téléalarme, aide au portage de repas, visites aux personnes isolées ou en maison de retraite, travail en lien avec les associations d’aide à domicile, colis de Noël) ;
  • un soutien aux familles pour les enfants (allocation de rentrée scolaire que nous venons de doubler, aide à la cantine, création d’une micro-crèche, participation à la gestion de la crèche familiale de Verneuil l’Étang) ;
  • une aide pour les jeunes (plus de 50 Passeports Jeunes par an, action de prévention contre le SIDA, participation à la gestion de l’accueil collectif de mineurs de Verneuil l’Étang) ;
  • de faciliter la vie des personnes en situation de handicap : aide à la constitution de dossier pour les personnes souffrant de handicap, mise en accessibilité des bâtiments publics et de voirie, sensibilisation de tous aux différents handicaps par des articles dans Vie@Champeaux ;
  • l’insertion des personnes en difficulté (secours et aides diverses, atelier recherche emploi, lutte contre l’habitat indigne).

Nous avons bâti, avec l’aide de l’Agence Régionale Santé et une partie des acteurs paramédicaux de Champeaux,un projet de maison de santé.


Le budget global du CCAS avoisine les 20 000 €.

Le CCAS aide aussi au montage de dossiers (retraite, litige juridique, surendettement, etc.) en lien avec la Maison Départementale des Solidarités de Tournan et tous nos partenaires institutionnels ou associatifs.

L'analyse des besoins sociaux de la population a permis la mise en place d'une politique sociale adaptée : « Passeport Jeune », application du quotient familial au prix de la cantine scolaire de la maternelle au lycée, attribution d'une allocation de rentrée scolaire, don à chaque naissance pour l’ouverture d’un livret A, création de 3 logements à l'ancienne Poste en partenariat avec l'association d'insertion AIPI.

 

Notre projet :

Poursuivre notre action et répondre aux besoins des Campéliens en matière d’action sociale.

Développer les solidarités.

Faire aboutir le projet de maison de santé. Nous sommes fermement décidés à faire aboutir ce projet. Nous mettrons toute notre énergie à trouver un ou plusieurs médecins qui bâtiront un projet médical, élément incontournable pour la création d’une maison de santé.

Parce que nos jeunes sont les citoyens et les élus de demain, nous mettrons en place un conseil municipal de jeunes.

La voirie / L’urbanisme

Le bilan :

En 2008, et en concertation avec les riverains, la rue Raoul Coutant a été reprise dans son ensemble. La rue des Pourtours Est a subi le même sort.

Les trottoirs de la rue des Pourtours Sud ont été repris partiellement en 2009. Les parvis de la Campélienne et de la Collégiale ont été créés, financés en partie par notre député et notre sénateur. Un contrat triennal de voirie vient de se terminer dans l’environnement de la Collégiale et de la mairie à forte valeur esthétique.

La création du lotissement à taille humaine de la Collégiale était un bon choix. Il a permis d’accueillir de nouveaux Campéliens dans de bonnes conditions. Et nous avons aussi sauvé nos effectifs scolaires ! Enfin, vos élus ont travaillé à l’élaboration du plan d’accessibilité adopté fin 2009 et mis en application à la Collégiale, à la mairie et sur l’ensemble des nouveaux aménagements de voirie. C’est une réelle avancée pour des espaces mieux partagés. 

Ce sont ainsi 450 000 € d’argent public qui ont été investis dans nos voiries, aidés à plus de 50%.


Notre projet :

Nous poursuivrons la remise en état des routes et des trottoirs en nous appuyant sur le rapport qui sera réalisé par la nouvelle commission « Travaux ». Nous étudierons les possibilités de rendre plus sûrs les axes routiers, là où ce sera nécessaire.

travaux.jpg

La démocratie participative

Le bilan :

Nous avons pérennisé les comités consultatifs, ouverts aux Campéliens, pour l’aide à la décision du conseil municipal. Nous donnons la parole aux Campéliens à l’issue des séances des conseils municipaux.Nous avons continué la tenue des réunions de quartier.

Le journal « Vie@Champeaux » paraît tous les
2 mois grâce au travail du comité consultatif, spécialement créé. Il vous informe de la vie du village et du conseil municipal.

Le site internet a été relooké et complété d’informations utiles.


Notre projet :

Pour nous, la démocratie participative n’est pas un vain mot. Les Campéliens qui le souhaitent doivent être associés aux débats menés pour l’avenir de Champeaux. Nous veillerons à entretenir cette proximité en reconduisant toutes les actions précédemment menées et notamment les réunions de quartier. Le conseil municipal des jeunes viendra consolider et compléter ces actions.


Les associations / La culture / Les loisirs


Le bilan :

L’activité associative est très vivante à Champeaux. Pour preuve, le grand nombre d’adhérents, les activités de loisirs proposées au cours de nombreux week-ends et la mise à disposition de nombreuses salles communales.

Une commission, spécialement créée, reçoit tous les ans chacune des associations et est à l’écoute des bénévoles. Riche de ses échanges, elle présente en conseil municipal son travail pour l’attribution des subventions.

Véritable outil de décentralisation de la culture, nous accueillons les Scènes Rurales, en partenariat avec le Conseil Général. Elles offrent à Champeaux des manifestations d’une grande qualité que nous ne pourrions accueillir seul.

 

Notre projet :

Nous poursuivrons notre soutien aux associations et favoriserons les échanges intergénérationnels


La défense de notre territoire rural

Au mieux, et quel que soit le gouvernement, les idéaux politiques ne s’intéressent guère à nos petites communes rurales dans leurs projets. Au pire, certains ne cachent pas le rêve de voir disparaître nos modestes et pourtant si utiles mairies !

C’est un combat permanent que vos élus ont mené et continueront à mener, avec d’autres communes rurales, revendiquant la proximité, la qualité et le cadre de vie, un environnement scolaire de qualité, la sauvegarde de l’agriculture, le droit aux services et le maintien de nos compétences communales. En milieu rural, il y a des gens qui vivent et même des entreprises qui donnent un travail, il faut encore le rappeler régulièrement !

C’est ainsi que vos élus de la majorité se sont opposés à une réforme des rythmes scolaires inadaptée à notre regroupement pédagogique, au transfert obligatoire de la compétence urbanisme et droits du sol à l’intercommunalité qui viderait notre mairie de sa substance.

Vos élus de la majorité, sensibles à notre qualité de vie et à notre environnement, se sont opposés au projet de plateforme logistique de Mormant, craignant une asphyxie de notre village par le flux de poids lourds ainsi qu'au projet d'extension de la décharge de Fouju/Moisenay.

Vos élus de la majorité ont été vigilants en proposant et votant une délibération qui interdit toute fracturation hydraulique pour l’extraction des huiles de schiste sur son territoire, craignant la pollution de notre eau et de notre sous-sol.

Au plus près du terrain, vos élus de la majorité ont déposé plainte et le procureur a été saisi lors de la pollution du ru d’Ancœur, souillé par plusieurs mètres cubes de pétrole.

Nous ne serons pas les oubliés du numérique, technologie indispensable pour l’emploi notamment et le télétravail. Avec notre communauté de communes, nous avons déjà intégré le processus en adhérant au syndicat départemental d’aménagement numérique. Nous attendons des résultats à court terme.

La sécurité de notre village est une mission régalienne de l’État assurée par la gendarmerie de Mormant. Nous continuerons à exiger, sans relâche, plus de présence et de meilleurs résultats d’élucidation.

 

Dans toutes nos actions, tous nos projets, nous ferons de la ruralité un atout majeur et un vecteur de développement place.jpg

Demain nous continuerons à agir

 

  • Pour une gestion rigoureuse des finances

  • Pour davantage de solidarité.

  • Pour un environnement scolaire adapté et de qualité.

  • Pour poursuivre les actions en faveur du maintien à domicile des personnes âgées.

  • Pour associer les jeunes à la vie de la commune et développer leur sens de la citoyenneté.

  • Pour permettre l'accessibilité de la voirie et des espaces publics et l'intégration des personnes handicapées.

  • Pour toujours plus de sécurité routière par des aménagements adaptés mais aussi par une sensibilisation de tous aux conduites à risques.

  • Pour valoriser et mieux connaître notre patrimoine en développant la culture.

  • Pour une politique respectueuse de l’environnement.

  • Pour développer avec l’intercommunalité des projets innovants et utiles à tous.

  • Pour une démocratie participative et de proximité.

  • Pour la défense et la préservation de notre ruralité.



 

NOUS CONSTRUISONS AUJOURD’HUI

LES PROJETS DE DEMAIN

champeaux