jlb.jpg Campélien de père en fils depuis des lustres, j’ai quitté Champeaux pour suivre une carrière militaire qui m’a maintenue dans le sud-ouest jusqu’à mon retour définitif rue de Malvoisine en 1995. Depuis ce retour j’ai été approché par les différentes listes qui se sont présentées à vos suffrages mais j’ai à chaque fois expliqué que le devoir de réserve attaché à la fonction militaire m’imposait des restrictions qui handicapaient l’exercice et la tâche de conseiller municipal.

Homme de devoir plus que de droit, nourri au pragmatisme et aux compromis de la réalité humaine, j’avais écrit en 2000, à la suite d’un conseil municipal affligeant, qu’il fallait aux Campéliens des hommes et des femmes impliqués, disponibles, respectueux de la «diversité » culturelle, générationnelle et socio-politique de notre petit village. Des personnes dotées d’une intelligence pratique et raisonnable qui pourraient œuvrer ensemble, sans prétention et sans gabegie à la gestion municipale. Homme de terrain, de management, spécialisé dans la maintenance et la logistique, expérimenté et rompu aux exigences du choix et des responsabilités, je suis un ex militaire : Lieutenant-colonel En Retraite (ER).

Toujours actif pour permettre à mes grands étudiants de terminer leurs études dans de bonnes conditions, je me présente à vos suffrages sans la moindre ambition personnelle mais avec humilité car je ne maîtrise ni les dossiers, ni les procédures …. Si vous décidez de faire de moi un conseiller municipal, je servirai le village et sa communauté comme j’ai servi l’institution et le pays dans ses missions. En respectant les personnels qu’il m’a confié , en toute conscience et en toute liberté d'expression !

D’aucun pourrait s’étonner que j’aie choisi de rejoindre la liste « Vivre à CHAMPEAUX ensemble » plutôt qu’une autre, mais la réponse est contenue dans son intitulé…: ensemble ! Ma conscience (encore elle) m’interdit d’apporter mon soutien aux méthodes et pratiques qui n’expliquent pas les choix, qui véhiculent les sous entendus, la polémique et les griefs partisans… (voire peut être revanchards pour certains…) J’ai expliqué tout cela à la principale intéressée…

En conséquence, fort des ressources (budgets) dont nous disposons et des ambitions diverses qui fourmillent dans notre commune, il me semble indispensable de construire l’avenir dans l’apaisement, l’ouverture, l’écoute et l’implication de tous pour que vive notre village .